Je le sais, mais je fais ma part

[  English Version :  HERE  ]

Hummingbird

La légende du Colibri…
ou la (R)évolution des Colibris

L’écologie n’apparaît pas encore pleinement comme une urgence
et une priorité absolue.

Malheureusement l’écologie politique s’appuie sur du factuel et non pas sur un registre plus intime, un registre de l’ordre du personnel qui est notre propre regard sur la Vie…

L’écologie concerne la survie de l’humanité et ne doit pas être réduite à une pensée politique et limitée, construite sur l’éphémère. Il y a une biosphère, qui s’est construite d’une certaine façon, depuis des millénaires donnant la Vie… la vôtre, la mienne.

Nous devrions enseigner à nos enfants l’écologie, leur apprendre qu’ils sont vivants grâce à la Vie, telle qu’elle s’est organisée, et qu’ils sont une des expressions de cette Vie.
Hélas ! Le profit s’est emparé de notre planète qui est devenue un gisement de ressources qu’il faut épuiser jusqu’au dernier arbre… mais qu’en est-il du destin des humains et de celui de la planète qui les héberge ?

… Rien ne dit qu’on ne peut rien changer !… Dans notre quotidien, notre façon de consommer, les gestes que nous faisons pour notre planète, le regard que nous portons sur notre Terre …

Nous devons devenir des jardiniers responsables pour nos enfants !

colibri

Le Mouvement Colibris tire son nom d’une légende amérindienne, racontée par Pierre Rabhi :

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu.
Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit :
«  Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas pouvoir éteindre le feu ! « 
Et le colibri lui répondit :
« Je le sais, mais je fais ma part.« 

http://www.colibris-lemouvement.org
https://vimeo.com/140181484

Bulle  - Merci - Commentaire

(Paroles / Lyrics)

Rien ne dit qu’on ne peut rien changer
Parce qu’on est tout petit
Rien ne dit qu’il faut laisser filer
Les deux tiers de sa vie
Rien ne dit qu’on ne peut résister
A l’Histoire qui s’écrit
Rien ne dit qu’on ne doit pas rêver
Et prendre le maquis

Nous somme le cœur, les poumons et le tronc
Nous somme l’ardeur, les forces et la passion
Nous somme le risque, la peur et la raison
Nous somme l’unique chance que nous ayons
Nous voilà, nous sommes en vie
La (R)Évolution des colibris

Rien ne dit qu’un peu de nos baisers
N’éclairent pas la nuit
Rien ne dit qu’on ne peut réveiller
Nos espoirs endormis
Rien ne dit qu’une seule de nos pensées
Ne peut changer nos vies
Rien ne dit que le vent des forêts
N’est pas le paradis

Nous somme le cœur, les poumons et le tronc   (x2)

Rien ne dit que les arbres blessés
Ne seront pas guéris
Rien ne dit que les ordres rangés
Seront toujours ainsi
Rien ne dit que les feux du danger
Ne seront pas détruits
Tout nous dit que les temps vont changer
Avec les colibris

Nous somme le cœur, les poumons et le tronc

Nous voilà, nous sommes en vie
Nous voilà, nous sommes en vie
Et voilà, nous sommes unis
La (R)Évolution des colibris.


colibri

ACCUEILBas de Page HERBE 3

Publicités

12 réflexions sur “Je le sais, mais je fais ma part

  1. Rien ne dit !!!! C’est à nous de murmurer … de chanter … de crier … d’hurler s’il le faut … Rien ne dit … Heureusement, c’est à nous de dire … tellement ! ce que le coeur , en secret, nous crie ! Bien à toi Ô Vertige …

    Aimé par 1 personne

  2. Apprendre la lecture du silence pour savoir parler l’acte, c’est autre chose que le vacarme stérile du boniment.
    Tu vois on est quelques uns seulement, c’est pas moins dur, c’est donner sens à l’espoir.

    Bon week-end à toi aussi Vertige de l’Oiseau

    Aimé par 2 people

    • En effet, voici ce que j’ai écrit dans mon poème Silence :
      « Do you hear coming my return
      in a garden where the silence,
      – this valor which may awaken,
      as a banner on a flagpole,
      the sense of sharing of friendship –
      will forever be a lantern
      brightening at night our conscience?
      (Entendez-vous venir mon retour
      dans un jardin où le silence,
      – Cette valeur qui peut réveiller,
      comme une bannière sur un mât,
      le sens du partage de l’amitié –
      sera à jamais une lanterne
      éclaircissant la nuit de notre conscience ?)
      Merci 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s