Jardin Obscur

[  English Version :  HERE  ]

Jardin Obscur [ source internet ]

 

Jardin Obscur

 

Chant du silence. S’endort le jardin obscur
quand, de l’horizon s’élance le vent d’hiver
sur l’indolence des lieux, une ombre s’éveille.

L’intime toison du printemps, par sa froidure,
découvre au matin la blancheur d’un univers
victime des heures menant au long sommeil.

Le vieil homme observe les reflets du bassin
d’où jaillit un essaim d’étoiles du berger,
seule illusion du désir d’éternité.

Sa main brise le tain du miroir assassin
mais l’eau saisie n’est que le rêve mensonger
d’un jardinier cultivant l’immortalité.

Sur la branche de l’espoir la lueur s’éteint.
Le vin de l’existence se boit lentement
à la source diamantée de nos destins.

Mais jusqu’à quand faudra-t-il marcher patiemment
pour trouver les chemins
de la félicité ?
Et combien de malheur pour toucher la clarté ?

 

2016 © ManachePoetry

Bulle  - Merci pour lecture

Réagir | Commenter

Bois - Partage Poème

Frise F Bleue 15-1BOURGEONSMes POEMES

bulle-abonnement

Bas de Page HERBE 3

Publicités

Une réflexion sur “Jardin Obscur

Les commentaires sont fermés.