Papillons Blancs

Papillons Blancs [ Artist ] Laurie Kaplowitz

 

Papillons Blancs

 

Vers les lieux de solitudes intérieures
S’enfuit en fins cristaux bleutés
De l’herbe humide
La brume sublime du matin patient.
Mystère d’un nuage au plus près de la terre
Soulagée par le départ des flots de l’ailleurs
La  Nature fragile au vert insouciant
Se révèle au regard du poète timide.

Allongé depuis des heures dans la verdure
Une épine du rosier plantée dans la main
J’ai l’œil rempli d’avoir contemplé ton jardin.
C’est fort doux quand ton cœur
M’y retrouve en bordure.
Nul ne peut séparer de mon cœur ton jardin.

L’univers du papillon blanc est immortel
Au travers du rayon des nuits
Étincelantes
Y a-t-il lieu pour moi de rêver encore ?
Si longuement dans le corridor lumineux
J’ai avant que tu ne t’endormes sur l’autel  
Effleuré les lignes ondulées de ton corps
Pour mémoire de nos années époustouflantes.

L’âme du papillon dispose de mon sort
Ses ailes pareilles aux brillantes tulipes
Couronnent les dortoirs des éternels sommeils

Allongé depuis des heures dans la verdure
Une épine du rosier plantée dans la main
Je fredonne le chant de la source d’eau vive.
C’est fort doux quand mon cœur
T’y retrouve en bordure.
Nul ne peut détourner de mon cœur ton eau vive.

Tel l’oiseau qui cueille sur ta lèvre un baiser
J’inonde le ciel d’un jasmin
Oriental
Crois-tu que son nectar serait vide d’amour ?
Couvert par un million de papillons blancs

Au rythme des ailes je m’élève apaisé
Pour partir comme le poète de long cours
Vers l’endroit spirituel du souffle vital.

 

2016 © ManachePoetryBulle  - Merci pour lecture

Réagir | Commenter

Nuage - Partage Poème Rose

 

Mes POEMESBas de Page HERBE 1

Publicités

31 réflexions sur “Papillons Blancs

  1. Un poème sublime servi par une magnifique illustration. Ce sont des lignes que j’ai lues sur la pointe de ma respiration, retenant mon souffle pour ne pas déranger la délicatesse de tes beaux silences et le ballet poétique des ailes de tes papillons blancs. Je partage avec grand plaisir. 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Beau poème aux couleurs d’un amour perdu qu’un papillon ramène aux battements d’ailes. J’aime votre écriture et votre page music vertigo. J’ai découvert un agréable blog et je me suis abonné.
    Amicalement
    Jean-Michel

    Aimé par 2 people

    • Merci pour ce charmant commentaire. Je suis ravi que vous l’ayez aimé au point de vous abonner.
      Je vous souhaite la bienvenue Jean-Michel 🙂
      Bonne soirée et à bientôt dans votre boite mail 🙂

      J'aime

  3. super beau « Vertige du papillon », et tellement plein de sens ! et cette partie « J’ai l’œil rempli d’avoir contemplé ton jardin. C’est fort doux quand ton cœur M’y retrouve en bordure. Nul ne peut séparer de mon cœur ton jardin » quel amour ! Merci pour ce partage

    Aimé par 3 people

  4. Mémoire revisitée sur les ailes de papillons blancs que vous avez si bien revêtue de poésie où douleurs et joies s’entrelacent…merci pour ce délicieux moment…
    Amitiés
    Manouchka…
    P.s….l’image est sublime…

    Aimé par 3 people

  5. Tel Cupidon allant réveiller Psyché, tu donnes des ailes blanches, véritables éventails de soie à l’amour immortel. D ‘une grâce et d’un pouvoir émotionnel sans pareil, ton poème nous émerveille. Comme toujours….

    Aimé par 2 people

  6. Vraiment très beau poème avec de merveilleuses images sur le battement d’ailes de ces papillons qui réveille le souvenir des personnes disparues. Merci d’avoir partagé vos émotions avec nous.
    Marc

    Aimé par 2 people

    • Bonsoir Joël 🙂
      J’apprécie beaucoup ton commentaire car tu as su lire les nuances. Merci pour ce commentaire qui donne du sens au partage d’émotions sur un blog.
      Bonne soirée à toi 🙂

      J'aime

Les commentaires sont fermés.