Je Tisse

Je Tisse [ Artist ] Ivy Jacobsen

 

Je Tisse

 

Je tisse
une chanson
vraiment délicate
et légère comme le lotus
poussé sur l’eau du ciel transparent
vers les plus hauts vents me libérant.
Encore
une chanson
si douce et feutrée
aux reflets bleutés comme le temps
qui oublie l’heure l’instant d’un battement,
opus magnum de nos cœurs ouverts.

Je tisse
le fil de la rosée goutte à goutte
au crépuscule chaque matin.
J’apaise
les souvenirs d’un parc solitaire
qui atteint comme il le peut l’aurore
jonchée sur la cruauté glacée.

Et puis
je psalmodie
encore des notes
en dérive de ma solitude
et cueille les fleurs avec la voix
au creux du clair-obscur des sous-bois.
Je vole
sa mélodie
au ciel rougissant
par les feux des plaisirs écrasés,
capture les pétales brisés
tombés des hautes branches du cerisier,
prélude pour l’ardeur d’un brasier.

Je tisse
le fil de la rosée goutte à goutte
au crépuscule chaque matin.
J’apaise
les souvenirs d’un parc solitaire
qui atteint comme il le peut l’aurore
jonchée sur la cruauté glacée.

J’attends
et je m’éteins.
Je t’espère et tisse
le fil de ta pensée goutte à goutte
au crépuscule de mes matins.

 

2016 © ManachePoetryBulle  - Merci pour lecture

Réagir | Commenter

Coquelicot - Partage Poème

Frise F Bleue 15-1

BOURGEONSMes POEMES

 

Bas de Page HERBE 1

Publicités

30 réflexions sur “Je Tisse

  1. « Je tisse » est un travail d’orfèvre pour une dentelle poétique de grande qualité. Vous m’avez emportée dans votre univers poétique, j’adore. Je découvre votre blog avec un immense plaisir et je vais continuer ma visite

    Aimé par 1 personne

  2. Beautifully written…I love every word every breath..your poem is very sweet and at the same time very sad..yet so rich in expression and in emotion..I wrote a poem on the waiting 3 years ago which if you permit i will share with you…

    The Waiting
    May this waiting draw to a close, my love!
    That very soon we are united at last!
    In a mad and passionate hug,
    My heart shall beat with your heart,
    Away our tears shall flow in abundant joy,
    Shall wet our parched lips of the grief,
    Of the pain of thirsting desires;
    That blessed under a starry night sky,
    Your breath shall melt with my breath;
    My eyes bathe in the clear pond of your gaze,
    Swept into the furrows of time and space,
    We forget the world, the universe, the Creator himself,
    We forget the intense longing,
    We forget the slow suffering,
    That shall exist for us only our guiltless love!

    Anita

    Aimé par 1 personne

  3. Belle poésie sensible avec une structure rythmique très intéressante et créative. Bravo, j’ai beaucoup apprécié ma visite chez vous

    Aimé par 1 personne

  4. Tendresse, délicatesse, mêlée de mélancolie. Un poème tissé d’amour et de doux souvenirs.
    Je ne peux qu’être admirative….
    Bonne soirée Manache.

    Aimé par 1 personne

  5. Le bruit du métier
    retire l’absence
    à fils croisés
    Des chevaux galopent
    des cris croisent le faire
    Il nous faut hâler
    jusqu’au jour
    où nous sortirons indemnes de nos souffrances
    sans avoir tissés la haine
    N-L

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.