Les Pierres de Pluie

bulle-intro-autre-jardin

Dans les jardins de Niala :
« … L’éternité c’est la parfaite intégration de l’être en son principe, c’est l’intensité absolue et permanente de la vie qui échappe à toutes les vicissitudes des changements et, en particulier à celle du temps. Pour l’homme le désir d’éternité reflète sa lutte incessante contre le temps et, plus encore peut-être sa lutte pour une vie si intense qu’elle triomphe à jamais de la mort. L’éternité n’est pas plus dans l’immobilisme que dans le tourbillon, elle est dans l’intensité de l’acte… »

 

alain-niala Illustration du poème [ Artiste ] Alain Denefle (dit Niala)

Les Pierres de Pluie

Chaussé de mes pieds nus
je fuis les goudrons de ma poitrine
ce qu’il me faut c’est le trésor de l’eau qui sourd

Mes pinceaux ne sont pas noirs
comme Francisco je préfère la Maja Desnuda
aux Désastres de la Guerre
il me faut défaire ce qu’on voudrait choisir pour moi
et arracher l’amarre de la terre ne donnant plus de blé
c’est l’herbe que j’préfère

L’arbre et moi
nous irons nous planter ailleurs
avec toutes les bonnes couleurs
Les Pierres de Pluie
seront celles de l’amour
Les Pierre de Sel
vont les faire printemps porteur d’ô

Goya je retourne à l’âtre de Fuentès
dans la protection de ta petite maison
où ton feu précurseur de la peinture moderne
se fit le sombre visionnaire de lumière
contre le cauchemar et l’angoisse

Les chants qui m’entourent sont endormis sous la crue
c’était l’an 82
IN TEMPORALIBUS
je vois le fronton de ma maison engloutie
crier encore
LIBERTE

2013 ~ © Niala-Loisobleu

bulle-commentaire-auteur-niala

Autre Jardin de Niala : ICI

Frise Bas Perle

Autre JARDINACCUEILBas de Page HERBE

Publicités