Lettre à Camille T.

Croyez-moi, ma poésie brille par l’absence
De ce qu’elle célèbre : l’indicible vie.
Cette incroyable vie qui survit à nos morts.
Cet époustouflant éphémère d’où jaillit
Le mot toujours lorsque l’amour résonne encore
Jusqu’à en faire une éternelle renaissance

Publicités

Music Vertigo – 4

Je serrerai seulement mes poings
très fort
Pour ne laisser aucune parcelle de ma force
échapper de mes doigts

I will only tighten my fists
very hard
To let no part of my strength
escape from my fingers