Dream of heavy rain at night (2015)

Confession de Nuit

Moi pour toi en songe
Nulle part ailleurs.
Pour te retrouver
Il ne me reste qu’à rêver
D’une forte pluie dans la nuit

Publicités

Seul, l’Arbre…

Quand de la poésie l’équilibre se fait
Dans le cri des forêts aux portes des jardins
Je me noie à contre courant
Tout parait clair

Une couronne d’étoiles d’un ciel mourant
Ouvre en moi un paradis d’ambre et de jasmin
Bercé par le vent je m’y perds

J’avance Paisiblement

Sur ma nuque l’hiver est là
Mordant le temps
J’avance paisiblement dans la blanche brume
Entre les peupliers noyés
Le vent à l’aube
Se souvient de moi habillé au clair d’écume

Si Peu

Un simple remous d’une eau charnelle
Lorsque du ciel la beauté s’enflamme
Du couchant d’un soleil qui s’éteint
Pour une lueur au fil de l’âme

Mon âme sait peu de chose d’elle

Automnal

Combien le matin en cette saison
Parait
Loin des lumières

C’est pour moi que le reflet des rivières
Se fait
Miroir des heures d’année en année
Moi qui vieillis
Sur le chemin des souvenirs passés